Une exposition de Hélène BARRIER et Claire BEILLARD
Oeuvres textiles et céramiques

Cette exposition est le fruit de plusieurs rencontres.
L’Artothèque a proposé aux deux artistes fortement liées au textile, de récuperer des vêtements issus des greniers du Musée des Arts et Traditions Populaires, afin de leur donner une nouvelle vie.

Ces créations ont été exposées à l’artothèque de Draguignan du 30 mars au 20 mai 2017.

On dit que le fil qui traverse la toile s’appelle l’âme, tel le souffle originel de l’anima. Cette âme ténue soutient tout l’ouvrage et sa force passe au travers des siècles. Parmi les âmes fantômes qui hantent les vêtements, les artistes ont retracé les silhouettes et écouté les histoires, pour redonner corps à la mémoire.

“Les pièces données que nous avons choisies sont émouvantes de finesse, de simplicité, fortes de présences, de gestes, rapiècées pour certaines.
Elles portent toute une vie de femmes et d’hommes en elles, parlent d’une époque, traversent les générations. Nous ne nous sommes pas attachées à l’historique des pièces mais à leur évocation en nous et la possibilité de les transformer pour leur imaginer une nouvelle vie, leurs donner une nouvelle empreinte, un "j’irai plonger à la lisière des mondes », entre passé et present. Passées par nos mains et le prisme des histoires que nous avons imaginées, les textiles s’envolent vers une autre vie, habités par des âmes sauvages, entre femmes et animales.
Le vêtement s’est fait peau, poil, écaille, et s’y sont ajouté métal, cire et céramique, dans un mélange de matériaux venus de nos univers.
Nous avons ainsi mis en commun nos matériaux de prédilection et nous sommes emparés des pièces qui nous parlaient le plus.

Ce fut l’occasion aussi d’un petit jeu de cadavre exquis, et de 4 pièces construites ensemble, en l’occurence 4 robes de lin, telles des toiles vierges sur lequelles raconter nos histoires. Il fut difficile de découper et détourner des pièces précieuses, bâties à la main, pensées sur mesure. Les textiles et textures, le toucher, les couleurs, tous nos sens à l’affût, nous nous sommes investies dans chacune avec douceur, et prenant le temps de la réflexion.

Autour de ces vêtements se sont imposées plusieurs histoires, auxquelles se sont ajoutées des trouvailles et fragments de natures, tels cet essaim de guêpe, ou ces chrysalides imaginées, cocons dans lesquels germent de nombreux rêves, aux formes hybrides.

59_img5585web.jpg
       
59_img5584web.jpg
       
59_page3-laclairiere.gif
       
59_img5421.jpg
       
59_img5605web.jpg
       
59_img5602web.jpg
       
59_17web.jpg
       
59_img5601web.jpg
       
59_2copie.jpg
       
59_culottee.jpg
       
59_un-seul-voeu-web.jpg
       
59_img5504.jpg